Pour vaincre la Résistance, en prendre conscience

notes

Depuis quelque temps, je lutte pour progresser dans mes projets, notamment d’écriture. J’ai beau me mettre devant l’écran, je trouve toujours autre chose à faire que terminer ces projets en cours.

Je suis devenu une déité de la procrastination.

Hier, mon application de podcast préférée1 a fait remonter dans ma liste un épisode du podcast de Tim Ferris datant de 2016, durant lequel il interviewait Seth Godin. Jusqu’à ce jour, c’est l’un des épisodes les plus téléchargés. Et lors de cette écoute durant mon footing, Seth Godin cite le livre de Steven Pressfield, The War of Art, comme l’un des plus important qu’il ait lu.

Là, le déclic. Cette force qui s’oppose à moi pour finir ces projets, qui vient de l’intérieur, qui me pousse à tout faire sauf ce qu’il faut pour terminer ce que j’ai commencé, Pressfield la nomme RESISTANCE._ 

Alors, la première chose que j’ai faite, c’est de relire ce petit bouquin que j’avais lu il y a quelques années. Le simple fait de le lire, de prendre conscience que cette force existe, que c’est ça qui m’empêche d’avancer, a suffit pour me remettre au travail.

Prendre conscience d’un problème, accepter qu’il existe, c’est une grosse partie de la solution.


  1. Overcast ↩︎