Continuer.

notes

Les levers ce week-end ont un gout amer. Après ces fusillades, la guerre portée aux rues de Paris, toutes les victimes, l’effroi, le dégout et la peur mobilisent toutes mes pensées. Les questions aussi. Comment pourrais-je continuer à rire, lire, écrire mes histoires ? Tout cela peut paraitre si futile.

Comment continuer à donner les bonnes valeurs à mes enfants ? Comment continuer ? Continuer. /img/religion-is-like-a-penis-bw-480x357.jpg

La peur, aussi, en fond de pensée, que certains extrêmes ne s’engouffrent dans la brèche : il serait très facile de passer des lois sécuritaires, de s’enfoncer dans une fronde liberticide qui serait à l’opposé de ce que nous devons rester ; libres, égaux, fraternels. La peur des amalgames, alors que la religion doit rester quelque chose d’intime et de personnel.

Et puis, j’ai lu quelques pensées, quelques réponses émergant de la toile, notamment :

Hier au soir, dans un besoin d’évacuer un peu d’énergie, je suis allé faire un footing en forêt. 10 kilomètres dans les bois, à discuter avec un ami tout en me dépensant… et en perdant mon téléphone. J’ai mis quelques kilomètres pour m’en rendre compte.

Avec un peu de technologie, Chérie m’a aidé à le localiser, en pleine forêt, à plusieurs milliers de mètres de nous. Et tandis que nous rebroussions chemin pour le retrouver, tout en le faisant sonner par le téléphone de mon ami, quelqu’un l’a ramassé et nous a appelés en retour.

Histoire courte : rendez-vous donné, portable récupéré, chaleureuse poignée de main. Le gars m’explique « ça m’est arrivé, c’était vraiment la merde. Je ne le souhaite à personne, alors je l’ai ramassé et j’ai rappelé ».

C’est con, mais ça me fait réaliser quelque chose : il y a plus de mecs bons que d’ordures de terroristes dans ce monde. Il y a plus de générosité, de bonne volonté, de gentillesse et de bienveillance que de l’opposé. Ce sont ces valeurs qui caractérisent l’humain.

Alors, oui, ça vaut le coup. Il faut continuer.

Il faut sortir, boire, écouter de la musique, danser, manger, parler (librement), faire l’amour, aller nu, être libre, VIVRE.

Continuer. /img/FrederiqueBel_2015-nov.-15.jpg