Annonce de la sortie de Teddy Bear, prévue le 31 mars.

Status
Annonce de la sortie de Teddy Bear, prévue le 31 mars. /img/pub-TB-1.jpg

Charlie Barnes est l’une des personnes les plus cartésiennes que vous pourriez croiser sur Graham Street. L’idée même que quoi que ce soit en ce bas monde puisse être du domaine du paranormal lui est totalement étrangère.

Pourtant, les épreuves qu’il va devoir traverser pourraient bien lui faire reconsidérer la question.

Témoin d’un possible meurtre, Charlie va s’enfuir et les événements qui vont suivre vont l’emmener vers un monde dont il ne peut même pas soupçonner l’existence, une expérience dont il aura du mal à mesurer les conséquences.

Il va devoir faire un choix qui pourrait changer sa vie future.

**Et vous, si vous aviez un aperçu de votre futur, qu’en feriez-vous ? **

Entre réalisme et fantastique, cette nouvelle aborde les thèmes de la destinée, des univers multiples et l’idée des différents futurs qui peuvent s’offrir à vous.

Elle sera proposée sur Amazon au format numérique uniquement (en tout cas pour l’instant), au prix de 0,99 €. Car tout travail mérite salaire, non ?

Dans les autres nouveautés, certains lecteurs assidus n’auront pas manqué de remarquer le changement de la couverture de Ximera. J’ai reçu plusieurs remarques de chroniqueurs ainsi que de certains lecteurs bienveillants pour me faire comprendre que la première couverture n’était pas très claire et peu engageante. Il y avait beaucoup d’informations, et le fond « numérique », couplé aux symboliques cubes lumineux renseignait mal le potentiel lecteur (ceux qui ont lu le livre savent à quoi ces cubes font référence, mais le but de la couverture est d’inciter de nouveaux lecteurs à franchir le pas).

C’est l’avantage d’être un auteur indépendant : on peut modifier à volonté les détails de son livre (la couverture, le résumé, et même le contenu) en fonction des retours des lecteurs. J’avoue que c’est quelque chose de très intéressant, certains lecteurs et chroniqueurs jouant vraiment le jeu en donnant leur avis sur ces différents aspects.

J’ai donc travaillé quelques heures dans mon « deuxième logiciel favori » pour créer une nouvelle couverture, un peu plus classique en termes de codes et tout aussi jolie. J’espère qu’elle aidera un peu plus le livre à se faire connaître.

Je me demande encore si je vais faire ce changement pour la version brochée (je ne suis pas certain de mon coup, en termes de numéro ISBN et autres), parce que cela nécessite un peu plus de temps que la simple mise à jour du livre numérique, temps que je consacre en ce moment à un autre manuscrit.

N’hésitez pas à me faire des retours sur ces choix !

Sur ce, je retourne dans La Machine !